Soif d’ailleurs avec Nadia – De la subjectivité

La notion de qualité est élastique et varie selon les goûts et les repères de chacun. J’en ai encore eu la preuve la semaine dernière en parlant avec un ami et amateur de vin qui questionnait mes notations, précisant que quatre étoiles c’était un peu « abusif » pour des vins grecs alors que je n’avais donné guère mieux qu’un maigre 2 ½ étoiles à un vin californien « très bien coté ». Lire la suite de l’article…

Goto Top